Séjour Bistre : architecture ludique et musicale

Dans la Grande galerie de L’Oeil de Poisson, une structure imposante, jaune, un véritable objet architecturale emplit l’espace. Comme j’y suis allée avec les enfants, les mystères ludiques de la pièce ont été joués et découverts avec délice. Une rampe permet de courir, sauter, grimper sur la structure et d’en découvrir le coeur en plongée. Les courses sur la structure résonnent, martèlent des rythmes irréguliers qui font battre le coeur de bois de l’installation.

esquisse de l'installation
Esquisse

Quand on passe dans le tunnel vers le coeur, on découvre un endroit protégé, circonscrit, creusé d’une cachette douillette. Les enfants n’ont pas tout de suite exploré la cachette, contrairement à moi. J’ai été tout de suite interpelée par ce nid rond, matelassé, habité de tubercules germés. Petite chambre à secrets, mi-confortable mi-étrange, comme le secrets eux-mêmes, qui peuvent tout à la fois rassurer et ronger.

Mais le coup de génie de cette pièce, c’est d’en avoir fait un instrument musical monumental. Dans un angle, une embouchure. La voix y résonne, et se propage dans la pièce jusqu’à un haut-parleur métallique, discrètement placé en face de la cachette ronde. (Écho des formes circulaires… Oreille, bouche, coeur… on peut y lire ce qu’on veut!) Le son qui en sort vibre, déformé, étrange. Les enfants ne s’en lassent pas, essaient toutes sortes de sons, poussant les adulte à se prêter au jeu à leur tour. Plus on s’y investit, plus la pièce prend vie, plus la sculpture devient architecture habitable: salle de jeu, instrument de musique, armoire à secrets, décor de théâtre… Tout ce dispositif invite à une interaction véritable, plus enrichissante en groupe qu’à un seul, et encore plus vivante en famille qu’entre adultes.

Pour le spectateur qui se contente de regarder sans expérimenter, déception. Du contreplaqué peint en jaune, avec des courbes et des angles déroutant. La forme pourtant invite, interpelle, demande qu’on l’investigue, qu’on en joue.

Un gros hit pour la famille! Et beaucoup de plaisir pour l’expérimentale que je suis, tour à tour intriguée par la forme, les sons, le parcours, puis effrayée par la hauteur, puis séduite par la cachette et enfin satisfaite après une bonne demi-heure d’exploration de la pièce!

…jusqu’au 1 mai 2011!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s