Hiver

Vélo d'hiver

Advertisements

Travail sur le flou

La résistance par le flou?

Je dis flou, mais je devrais dire: surimpression. Transparence. Couches de transparence. À divers degrés. L’illusion du mouvement par l’illusion de la fluidité.

Trop de photos à traiter! Je cherche l’instant répété à l’infini, la limite du temps flou: j’ai été flouée et je cherche à me remettre au foyer. Ou a me sortir du…?

Eau Floue
Eau Floue

C’est pas parce que la saison s’écoule que je dois me perdre. Retour de voyage, retour aux journées toutes semblables, ou presque, ressentiment du devoir. Et dans l’eau, les formes se font, se tissent, un visage apparaît, comme un cri. le voyez-vous? Les pixels persistent au-delà de leur disparition.

Allitération.

Pauvre paysage! Pareille puissance simplement aplatie.. Pfft!

Ne reste qu’un vague impression d’eau.

Machinations…

Je travaille sur Machinations ces temps-ci, et je néglige mon blogue.

J’aimerais avoir le temps de retravailler mon portfolio, il n’est pas optimal. En attendant, je prends des photos, je me familiarise avec mes outils sonores. J’essaie de ne pas oublier comment écrire, mais le temps me presse, et je n’arrive pas à le faire. Comme si tout passait avant. C’est étrange comme parfois, le plus important passe après le plus trivial.

Je suis entravée par les routines quotidiennes: ménage, école, leçons, enfants, travail… (rémunéré, j’entends) et mes plus grands désirs, mes plus grands rêves passent après, plus tard. Toujours plus tard. Et je vieillis et c’est plus tard. Je me couche le soir et je n’ai pas écris.

La tête pleine de mots, de sons, d’images. Je ne peux pas rester sur une case, je fais des bonds, puis je glisse sur les échelles, et je me retrouve au point de départ. Ou presque.